Rechercher
  • gesquieremassage

La Pressothérapie


Comme son nom l'indique, la Pressothérapie est une méthode de traitement thérapeutique par la pression. C'est donc une technique paramédicale qui active la circulation sanguine et lymphatique. Cette pression va être exercée au moyen d'un appareil électronique (permettant d'ajuster la pression exercée) et transmise à des manchons (généralement des jambières) équipés de coussins d'air gonflables qui se gonflent, se dégonflent successivement de manière à accélérer le retour veineux. La pression séquentielle est adaptée à la rétention d’eau et au traitement de la cellulite. Cette pression signifie que les cellules vont gonfler une par une.

Il existe plusieurs modes de gonflage selon les machines, les deux possibilités de gonflage les plus répandues étant celles dites en "continues" ou celles en "séquentielles". Lors du gonflage séquentiel, les différents compartiments composant le manchon vont se gonfler un à un, l'un après l'autre, tandis que lors du gonflage continu les compartiments vont se gonfler au fur et à mesure l'un après l'autre, la première partie reste gonflée jusqu'à ce que la dernière le soit également.

En effet, la compression va produire une pression permanente empêchant les veines de se dilater et accélérer ainsi le retour veineux vers le cœur permettant une amélioration de la circulation sanguine.

La pressothérapie présente de nombreux avantages et aucun inconvénient (si ce n’est l’apparition d’une envie d’uriner dans le cas de séances visant à éliminer la rétention d’eau). Les avantages de cette thérapie se font sentir au bout de quelques séances à peine.

C’est une thérapie qui complète idéalement le drainage manuel et le massage deep tissu.

  • Intérêts de la pressothérapie


Dans les troubles circulatoires :


La pressothérapie est préconisée envers les personnes ayant des troubles circulatoires, des lymphœdèmes, de la cellulite, des bourrelets localisés (ex : culotte de cheval, poignées d’amour) ou des jambes lourdes.

Les jambes lourdes sont des sensations désagréables et contraignantes qui peuvent se manifester sous forme de fourmillements, d'engourdissement ou de douleurs. En effet, ceci est lié à une mauvaise circulation du sang dans les jambes. Dans 80% des cas, c’est une insuffisance veineuse. C’est-à-dire que le retour veineux est faible et le sang stagne dans les veines.

Cette thérapie est également intéressante pour lutter contre les problèmes de rétention d'eau. En effet, elle a la capacité d'éliminer les toxines et l'excès d'eau dans le corps.


Les séances permettent, sur le long terme, de favoriser la circulation veineuse et lymphatique. De manière générale, la pressothérapie soulage les problèmes liés à la circulation du sang dans l’organisme. Si ce traitement permet de soulager les œdèmes, les fourmillements, les douleurs musculaires et les varices, il permet également de prévenir leurs apparitions.

Pour la récupération musculaire :


Pour toute activité sportive, la récupération est aussi importante que l’entraînement ! Bien récupérer permet de repartir plus vite vers un nouvel entraînement, mais aussi de diminuer les douleurs, comme les courbatures, conséquences directes d’une séance ou d’une course intense. Les bottes de pressothérapie peuvent y contribuer en soulageant les jambes. Mais comment agissent-elles vraiment ?


Les muscles des sportifs sont souvent tendus après un entraînement intensif ou une compétition sportive. La pressothérapie est un bon moyen de récupérer rapidement et de lutter contre la fatigue. En effet, elle favorise la circulation sanguine dans les veines des membres inférieurs après l’effort. Grâce à cette thérapie, le sportif évitera les gonflements et les sensations de jambes lourdes.

En d'autres termes, cela permet de chasser le sang chargé en toxines et de procurer un apport régulier en sang "frais", chargé d'oxygène et de nutriments.


La fatigue musculaire provoque automatiquement une baisse du niveau de performance, sur l'intensité de l'effort et de manière encore plus marquée sur l'endurance. L'utilisation des appareils de pressothérapie trouve ici toute leur utilité en venant acheminer du sang oxygéné dans les muscles endoloris et fatigués, ce qui contribue à régénérer ces derniers et vont ainsi venir lutter contre cette fatigue afin que l’athlète puisse développer toutes ses capacités et être dans des conditions optimales pour produire son effort.


Une séance de pressothérapie permet donc, grâce à la pression des instruments, de soulager rapidement les muscles du patient. Celui-ci retrouvera alors rapidement un sentiment de bien-être et de légèreté au niveau du muscle.

  • Comment ça marche ?

Lors d’une séance de pressothérapie, la personne est allongée confortablement sur le dos. Ses jambes sont légèrement surélevées. Il s'agit d'enfiler les équipements de pressothérapie sur les différentes parties du corps à traiter (en l'occurrence les jambes) . Ensuite, on peut régler la durée, l'intensité et le programme selon les besoins.

Les accessoires exercent différents types de pression de façon discontinue, entraînant en alternance la compression et la décompression. La compression déplace les liquides résorbés vers les canaux collecteurs puis les conduit dans les réseaux évacuateurs. La décompression a un effet actif dans la résorption capillaire par un phénomène d’aspiration. Cette combinaison permet de masser les zones à traité et d’optimiser la circulation sanguine et lymphatique. Une séance de pressothérapie dure en moyenne entre 20 et 30 minutes. Certaines fois, la séance peut durer jusqu’à une heure.

  • Contre-indications

Comme pour les massages manuels, la pressothérapie nécessite quelques précautions avant usage.


La pressothérapie n’est pas adaptée :

  • Aux problèmes cardiaques

  • Aux problèmes respiratoires

  • Aux problèmes veineux

  • Aux maladies contre-indiquées à la pressothérapie : insuffisance rénale, diabète, tuberculose, tumeurs, hypertension non-traité, phlébite

  • Aux états physiologiques : menstruation, femme enceinte, plaies ouvertes non-traitées

  • Quand utiliser la pressothérapie chez les sportifs ?

En principe, il est possible d'utiliser les bottes à n'importe quel moment - avant l'entraînement pour s'échauffer, après l'entraînement pour se régénérer ou pendant les jours de repos pour simplement se détendre. Cependant, les meilleurs résultats sont obtenus immédiatement après une séance d'entraînement. Dans la fenêtre ouverte de 30 à 60 minutes après l'entraînement, le métabolisme fonctionne encore à plein régime. Pendant que les jambes fatiguées se détendent dans les jambières, le métabolisme peut activement soutenir l'élimination du lactate. Si la fenêtre de récupération est dépassée, les systèmes corporels sont déjà arrêtés et en "mode refroidissement". Ce qui implique un moindre soutien naturel du corps en plus des effets de la pressothérapie. La récupération est donc la plus efficace dans l'heure qui suit la séance d'entraînement.

  • La pressothérapie en complément d'un massage manuel

Pour bénéficier d'une récupération plus poussée, je propose de combiner lors d'une même séance un temps de pressothérapie avec un temps de massage manuel . J'utilise du matériel de la marque Reboots Recovery pour la partie pressothérapie.

Voici deux programmes que j'ai conçu :

1) Drainage intensif (recommander en phase d’entraînement) :


Ré-oxygénation des tissus, afin de reprendre rapidement une activité physique tout en étant performant et moins sujet aux blessures.

Phase 1 : Massage manuel (30 minutes)

Le massage manuel permets un drainage profond et ciblé. Il permets également d’accéder à des zones des jambes de manière plus précise.

Phase 2 : Phase intense Reboots (20 minutes)

Grâce à l'action du massage sur table, il est possible d'utiliser en complément la phase intense du programme reboots. Ce mode peut être utilisé sur une durée plus longue puisque les jambes ont été relaxées grâce à l'action du massage manuel.

Je recommande le mode « Intense » ou « Intense Pulse »



Phase 3 : Phase de détente (10 minutes)

Pour terminer je préconise l'utilisation du mode « Flow » à moindre intensité pour un retour au calme tout en douceur.

2) Massage de récupération (recommander suite à un effort intense) :


Conseillé dans une optique de récupération suite à une compétition ou lors d'apparition de douleurs liées à une activité physique.

Phase 1 : Phase de préparation Reboots (10 minutes)

Les 10 premières minutes de l'application de récupération sont utilisées pour préparer et assouplir les jambes. Pour cela, je recommande "Flow", car ce programme applique une pression très ponctuelle. Utilisez un niveau de pression moyen à élevé.

Phase 2 : Drainage intensif des muscles Reboots (20 minutes)

Lors de cette phase, l'intensité est plus élevée afin d'obtenir de meilleurs résultats. Ici, je recommande "Intense" ou "Intense Pulse". Dans cette phase, vous devez utiliser votre pression maximale individuelle pendant 20 minutes.

Phase 3 : Massage manuel profond (30 minutes)

Place au massage sur table lors duquel j'utilise une technique de lissage profond sur les zones à traiter. Il s'agit ici d'appliquer une pression sur les contractures musculaires éventuelles et sur les insertions tendineuses afin de rendre son élasticité au bloc musculo-tendineux.

21 vues0 commentaire